Lorsque les gens d'ici découvraient l'Amérique

Lorsque les gens d'ici découvraient l'Amérique, 60 ans avant les voyages et les installations de Pierre Dugua de Mons et de Samuel de Champlain en Acadie en 1604, des dizaines de navires et des centaines de mariniers des ports Saintongeais de la Seudre et de la Gironde, partaient pêcher la morue à Terre-Neuve et dans le Golfe du Saint-Laurent, construisant à terre leurs établissements de séchage des poissons, et rencontraient les Amérindiens. Après les Vikings, les Basques et Christophe Colomb, et bien avant que Champlain raconte ses voyages, les marins Saintongeais de la presqu'île d'Arvert découvraient un nouveau continent.

Cette exposition met en scène le Grand Livre des voyages de Champlain, un campement amérindien grandeur nature, des cartes anciennes, des maquettes de navires, des reproductions de documents rares, des instruments de navigation et des livres anciens, qui retracent cette formidable épopée. Les visiteurs entrent dans l'exposition comme on commence un voyage, évoluant sur un pont de bois, à travers un dédale de toiles, de voiles et de cordages. Ils enjambent la Gironde, s'éloignent des monstres marins, passent à travers une cale de navire où sèchent les morues, les peaux de castors et s'entrepose le sel de salaison. L'aventure commence au début du 16ème siècle, pour s'achever au début du 17ème, après la fondation de Québec...