Opération Containers 4

Escale artistique à Médis

A l'automne 2011 se déroule la dernière escale artistique à domicile dans le pays royannais, à Médis.

Elle accueille l'artiste Julie Morel, du 19 septembre au 16 octobre.

 

Le projet artistique

Une installation à l'intérieur du container.

Cette installation aura pour but de questionner les habitants et spectateurs sur cet espace clos et ce qu'il peut renfermer. Cette boite, véritable machine à fiction, qui voyage lentement par la mer, que l'on envoie loin, et dont la destination est toujours un peu mystérieuse, peut être vue comme une extension mentale qui détache peu à peu de son point de départ ( je reprends là un concept de Paul Virilio « partir c'est se départir »).

L'installation opérera un déplacement du sujet : on ne verra donc pas ce qui est transporté - ce qui serait réduire un espace mental aux multiples potentiels à une seule image - mais ce qui est traversé lors du transport, ainsi que le moyen et la mécanique du transport lui-même.

Cette installation se développera sur deux espaces, le container sera donc partagé en deux étages :
- En bas :
D'un plafond à une hauteur de 1m60 environ, le rez-de-chaussée du container, partagé en deux espaces cloisonnés dans le sens de la longueur, sera accessible par des ouvertures dans ces deux petits côtés.
En choisissant une de ces entrées le spectateur devra se baisser légèrement et pénétrera dans un espace qui ressemble à un long couloir. A part sa dimension réduite, le spectateur y expérimentera la vision d'un container tel qu'il se l'imagine généralement.
La seule lumière de ce couloir viendra d'une ouverture carrée d'environ 60x60 cm de côté, située au plafond, au fond.
Le visiteur sera naturellement appelé à se diriger vers l'unique source lumineuse. Une fois sous l'ouverture, il pourra y passer la tête, les épaules selon sa taille, pour découvrir le premier étage du container.

- En haut :
Une installation en papier, à grande échelle, occupera tout l'espace et sera visible depuis les deux ouvertures.
Bien qu'il n'y ait qu'une installation, on ne verra pas du tout la même chose selon l'ouverture où l'on se trouve, le point de vue différera radicalement :
D'un des côtés, on accède à une mécanique proche de celle que l'on peut voir dans un cargo.
De l'autre côté, c'est le paysage de la mer qui est dominant.

Julie Morel